Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Renforcer les atouts du Canada : médecine régénératrice

La transformation du Canada en un centre international de recherche sur les cellules souches n'est pas le fruit du hasard

 Cet article provient du rapport sur le 25e anniversaire des RCE, « Forts de 25 années d’excellence en R et D ».

Shahryar (Shery) Khattak, scientifique en développement de produits et de procédés, utilisant le tomodensitomètre de la biostation dans les installations de développement du CCMR.

Le Canada est considéré comme un leader mondial de la science des cellules souches et de la bio-ingénierie, comptant plus de 400 scientifiques spécialisés en cellules souches qui travaillent dans 68 centres de recherche intégrés ou rattachés à 25 universités canadiennes. Compte tenu de sa riche histoire d'excellence en recherche sur les cellules souches, le Canada est bien placé pour être l'un des premiers à profiter des percées faites dans ce domaine.


Les fondements

La recherche sur les cellules souches a commencé au Canada dans les années 1960 grâce aux travaux novateurs réalisés par James Till et Ernest McCulloch au Princess Margaret Cancer Centre de Toronto. Ces travaux de base ont permis de former une génération de scientifiques de calibre mondial qui ont propulsé le Canada à la tête de la médecine régénératrice. Certains de ces scientifiques ont été réunis en 2001 au moment du lancement du Réseau de cellules souches (RSC), la première initiative nationale axée sur la transformation des résultats de la recherche en applications cliniques, en produits commerciaux et en politique publique. Le RSC réunit les atouts du Canada reconnus à l'échelle internationale en biologie des cellules souches et l'expertise de calibre mondial de partenaires industriels en bio-ingénierie, en éthique, en pratique clinique et en commerce.

Toronto demeure un foyer mondial de découvertes sur les cellules souches et la médecine régénératrice. Les établissements qui font partie de cette grappe de recherche sont aussi membres du Centre d'excellence en commercialisation et en recherche (CECR) MaRS Innovation (MI). Pour ce centre et ses 16 membres, c'était une occasion d'exploiter davantage ces atouts et d'appuyer la création d'un autre CECR, le Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice (CCMR). Ce centre qui a été lancé en 2011 travaille en étroite collaboration avec des scientifiques et plus de 30 entreprises de médecine régénératrice canadiennes et étrangères pour élaborer des technologies qui améliorent le processus de fabrication des cellules et lancer sur le marché des produits et des traitements basés sur les cellules souches et les biomatériaux. Le CCMR et le centre MI évaluent les découvertes faites en médecine régénératrice et offrent des ressources et une expertise en entrepreneuriat pour contribuerà leur commercialisation.

En 2014, les RCE ont financé un nouveau réseau de mobilisation des connaissances (MC-RCE), qui harmonisera et optimisera les pratiques exemplaires et les mesures de contrôle de la qualité de cinq installations canadiennes de fabrication de cellules. Le Réseau de médecine régénératrice et de thérapie cellulaire CellCAN offre l'infrastructure matérielle et l'infrastructure de gestion et de réglementation requises pour sensibiliser les patients aux thérapies cellulaires régénératrices, accélérer les approbations réglementaires et favoriser l'intégration de ces thérapies à la pratique clinique.


Accroître la collaboration

Partager l'expertise et gérer en collaboration

  • Les réseaux et les centres se partagent l'expertise du conseil d'administration et même le personnel administratif au besoin. Cette approche structurée de la collaboration accroît considérablement les retombées globales des investissements du Programme des RCE. Les membres de cette collectivité de médecine régénératrice ont aussi joué un rôle clé dans l'obtention de fonds pour CellCAN et participé à la structure de gouvernance de ce nouveau réseau.

Accélérer la commercialisation

  • Le CCMR contribue à la création et à l'exploitation d'une nouvelle installation de fabrication de cellules selon les bonnes pratiques, qui appuiera les partenaires du milieu universitaire et du secteur privé.
  • Le RSC, le CCMR et le centre MI investissent ensemble pour élaborer et commercialiser des technologies basées sur les cellules souches et s'aident mutuellement à trouver des investisseurs pour les nouvelles entreprises.
  • La collaboration contribuera à attirer au Canada des essais cliniques dirigés par l'industrie et des fabricants de cellules.

Communiquer avec les Canadiens et le monde entier

  • Le RSC et le CCMR collaborent à l'organisation de la plus importante conférence annuelle du Canada présentée dans ce domaine, les Till & McCulloch Meetings, ainsi qu'à l'organisation d'ateliers pour le personnel hautement qualifié, de symposiums publics et d'une exposition itinérante d'un musée scientifique.
  • Le RSC et le CCMR communiquent aux profanes et aux scientifiques des analyses réfléchies, un contenu intéressant et des données scientifiques sur les cellules souches et la médecine régénératrice par l'entremise de leur blogue primé (signalsblog.ca).
  • Les organisations communiquent les nouvelles et les réalisations de chacune par l'entremise de leurs plateformes de médias sociaux et de leurs réseaux respectifs et suggèrent à leurs partenaires de collaborer avec les acteurs importants de cet écosystème pour obtenir leur aide financière et leur participation.

Au moment de son lancement, le CCMR était en position de force grâce à l'appui du Réseau de cellules souches et du centre MaRS Innovation. Il obtiendra un véritable succès en collaborant avec ses partenaires et en exploitant leurs atouts respectifs, afin de transformer les découvertes faites en médecine régénératrice en produits et en traitements.

– Michael May, président et chef de la direction, Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice

En collaborant, nos organisations peuvent tirer parti de la combinaison de leurs ressources pour aider les scientifiques à faire progresser leurs travaux, aider l'industrie à adopter ces technologies et offrir aux Canadiens les excellents soins de santé qu'ils souhaitent et qu'ils méritent.

– Philip Welford, directeur général, Réseau de cellules souches

Le centre MaRS Innovation était fier d'être le partenaire du CCMR dans sa demande de subvention initiale de CECR, parce que le domaine de la médecine régénératrice est fortement représenté en Ontario. Sa filiale de production assure qu'il reçoit l'attention et le financement dont il a besoin pour que l'Ontario se lance dans la commercialisation cruciale de ses produits.

– Raphael Hofstein, président et chef de la direction, MaRS Innovation