Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Le Réseau canadien de l’arthrite publie un rapport sur le soin des personnes atteintes d’arthrite

Selon le Réseau canadien de l’arthrite (RCA), l’arthrite – un terme qui englobe plus de 100 maladies et troubles – touche 4,2 millions de Canadiens, dont plus de la moitié ont moins de 65 ans. De ce nombre, plus de 600 000 sont incapables de travailler. Quand cette perte de productivité est additionnée au coût des soins de santé, l’arthrite représente un fardeau économique de 6,4 milliards de dollars au Canada.

En réponse à ces statistiques déjà alarmantes, et au vieillissement des bébé-boumeurs, le RCA et l’Agence de la santé publique du Canada ont publié conjointement le rapport le plus à jour et le plus complet au Canada sur l’arthrite intitulé Vivre avec l’arthrite au Canada : Un défi de santé personnel et de santé publique.

Le rapport sonde la population canadienne aux prises avec diverses formes d’arthrite, ainsi que les aidants naturels et le personnel soignant, et se veut une mise à jour du rapport du RCA intitulé L’arthrite au Canada, publié en 2003. Il offre de nouvelles statistiques et de l’information détaillée pour la prévention, le traitement et la prise en charge de l’arthrite. Il comprend aussi des billets rédigés par des personnes atteintes d’arthrite, qui traitent des difficultés de vivre avec la maladie.

« Il jette réellement les bases qui permettent de bien saisir le lourd fardeau que l’arthrite représente pour la population canadienne, la souffrance et l’invalidité qu’elle cause, et les soins de santé qu’elle nécessite », dit Elizabeth Badley, chercheuse du RCA.

Le public cible du rapport est vaste, allant des décideurs aux professionnels de la santé, en passant par les personnes atteintes d’arthrite et les membres de leur famille et leurs proches. Le rapport présente des approches non seulement pour réduire les symptômes douloureux de l’arthrite, mais aussi pour prévenir certaines formes d’arthrite.

« Je pense que beaucoup de personnes entendent dire que l’arthrite accompagne le vieillissement et qu’elle est incontournable, mais ce n’est pas vrai, dit Mme Badley. Le rapport recommande [pour la prévention et le traitement] de conserver un poids santé, en mangeant bien et en faisant de l’exercice chaque jour, d’éviter les lésions articulaires et, pour toutes les formes d’arthrite, d’accroître l’activité physique. »

Étant donné le vieillissement de la population, ces recommandations sont de la plus haute importance. Selon Mme Badley, d’ici à 2031, le nombre de personnes atteintes d’arthrite au Canada augmentera considérablement, passant de 4,2 millions à 6,7 millions. La chercheuse attire aussi l’attention sur la prévalence de l’arthrite au sein des populations autochtones, où la prédisposition génétique, le mode de vie et l’accès aux soins de santé multiplient la fréquence de la maladie et aggravent le degré d’invalidité chez les personnes atteintes.

« Proportionnellement plus d’Autochtones et de Métis que de non-Autochtones souffrent d’arthrite, et rien n’a été fait encore pour s’attaquer à ce grave problème dans les collectivités autochtones. »

Compte tenu de ces statistiques révélatrices au sujet de la prévalence de l’arthrite dans les populations autochtones, le RCA lancera bientôt une initiative nationale de recherche sur l’arthrite chez les Autochtones pour essayer de renforcer la capacité et de former du personnel soignant dans les collectivités de Premières Nations.

Le RCA est un organisme sans but lucratif, appuyé par les Réseaux de centres d’excellence, qui soutient la recherche et développement en matière d’arthrite et facilite la commercialisation de ses découvertes. Le RCA est l’unique point de contact qui réunit presque 200 des chercheurs et cliniciens canadiens de renom dans le domaine de l’arthrite, 45 établissements universitaires canadiens, la Société d’arthrite, des entreprises du secteur pharmaceutique et de la biotechnologie et le gouvernement.

Retour au menu du bulletin