Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

ArcticNet accueille dans son programme de recherche deux titulaires des prestigieuses chaires d’excellence en recherche du Canada

ArcticNet accueille dans son programme de recherche deux titulaires des prestigieuses chaires d’excellence en recherche du Canada

Marcel Babin (à gauche) est titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la télédétection de la nouvelle frontière arctique du Canada, à l’Université Laval. Søren Rysgaard est titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la géomicrobiologie arctique et le changement climatique, à l’Université du Manitoba.

Le 17 mai 2010, l’honorable Tony Clement, ministre de l’Industrie, a annoncé à Toronto le nom des titulaires d’une chaire d’excellence en recherche du Canada. Deux chercheurs de calibre mondial dans le domaine du milieu marin arctique sont au nombre des titulaires. Ils se joindront à ArcticNet à l’Université Laval et à l’Université du Manitoba, et ils viendront consolider la réputation bien établie de ces établissements comme principaux centres de recherche arctique.

Marcel Babin est titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la télédétection de la nouvelle frontière arctique du Canada. Søren Rysgaard est titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la géomicrobiologie arctique et le changement climatique. Ces chaires sont établies à l’Université Laval et à l’Université du Manitoba respectivement.

Les deux chercheurs et leur équipe se joindront à ArcticNet et, grâce au brise-glace canadien NGCC Amundsen, pourront accéder aux côtes canadiennes de l’Arctique.

Les titulaires recevront chacun dix millions de dollars sur sept ans du gouvernement du Canada. Au cours de la même période, les Universités d’accueil et les partenaires des secteurs public et privé apporteront une contribution totalisant plus de 58 millions de dollars.

Pour en savoir plus sur cette grande annonce pour le milieu canadien et international de la recherche et de l’innovation dans l’Arctique, consultez le Le lien suivant vous amène à un autre site Web communiqué diffusé par ArcticNet à ce propos.

Retour au menu du bulletin